Kavallisté, l’âme de la Corse sous le dôme des Grandes Ecuries: Une heure de concert équestre avec le Trio Sarrochi

Sarocchi - Kavallisté

Sarocchi – Kavallisté

Depuis le 6 avril et jusqu’à la fin octobre 2014.

Le nouveau spectacle équestre de Chantilly  :
Le Musée du cheval de Chantilly présente sa dernière création «Kavallisté» à partir de dimanche aux Grandes écuries. Ce spectacle réunit art équestre et chants polyphoniques corse. Les spectacles équestres créés au Musée du Cheval de Chantilly par Sophie Bienaimé ont pour ambition de faire rêver par le voyage. Voyage à travers le temps, comme ce fut le cas d’Ecuyères qui a remporté un franc succès en 2012 et 2013, voyage à travers le monde équestre comme le fut Sur la Route de la Soie.

Pour la nouvelle saison qui s’ouvre en avril, le voyage sera intemporel et ira à la rencontre d’une culture à la fois si proche de nous et pourtant méconnue  : la Corse.


Voilà pour le moins une rencontre audacieuse : la beauté sophistiquée et artistique du patrimoine architectural du domaine de Chantilly et celle, rude et naturelle de la Corse. Les Grecs avaient appelé cette terre Kallisté, «  la plus belle.  » Une île riche de culture et d’authenticité que Sophie Bienaimé a voulu traduire en un spectacle équestre évidemment baptisé Kavallisté, rencontre entre le cheval, « cavaddu », et cette majestueuse montagne aux paysages sauvages déposée en pleine mer. Un défi de lier ces deux univers à travers l’art équestre décliné par le voltigeur et les écuyères du Musée du Cheval et celui des polyphonies du Trio Sarrochi, voix émouvantes que les voûtes des Grandes Écuries rendent encore plus profondes.

«  Pas de cliché, pas d’évocations historiques, pas de catalogue touristique  : mes rencontres avec la Corse et les Corses qui m’ont inspiré ce spectacle m’ont conduite vers une composition de sensations que nous traduirons avec sobriété en laissant s’exprimer les voix de l’ensemble Sarocchi et les figures équestres. Jamais, nous n’avons travaillé de façon si proche avec des musiciens. Les polyphonies, traditionnelles ou non, et les instrumentaux, ont été écrits ou adaptés pour être en phase avec les chorégraphies équestres pour raconter une histoire. Une histoire de nature, d’éléments, d’une vie dure et une histoire d’amour avec une terre pas comme les autres, qui n’a rien à voir avec les paillotes et autres caricatures que l’on connaît.  Les chevaux ont encore progressé et deux nouveaux, particulièrement spectaculaires, feront leur entrée sous le dôme pour rendre cet hommage émouvant, notamment par la force des voix, à cette terre authentique. » Ainsi résume Sophie Bienaimé ce spectacle équestre résolument différent de ce que l’on a pu voir aux Grandes Écuries jusqu’alors.

Le Musée du cheval  : Même si le mot «  vivant  » ne fait plus partie de l’appellation, le Musée du cheval de Chantilly, créé en 1982, doit surtout sa notoriété aux trente pensionnaires des Grandes écuries construites au 18ème siècle par le petit-fils de Louis XIV, Louis-Henri de Bourbon. Ces trente chevaux, poneys et même l’âne Séraphin sont éduqués par les huit écuyères du musée à la haute-école. Cela donne notamment des spectacles originaux et de grande qualité sur la piste du dôme. Depuis juin 2013, le Musée statique a rouvert ses portes sur quinze salles dédiées à l’art et à l’hippologie à travers les siècles d’une muséographie parfaite et renouvelée tous les trois mois. Bref, ce musée du cheval est la référence mondiale  !
Création et mise en scène  : Sophie et Virginie Bienaimé
Création costumes  : Monika Mucha
Création Lumière  : Thomas Jacquemart
Création décor  : Michel Blancard
Régie lumière  : Sophie Justin

Musique et chants par le Trio Sarocchi  ; B. Sarocchi, JP Pieve, X. Giacometti
Arrangements et créations musicales  : Benoit Sarocchi.

Voltige  :  Benjamin Grain ou  Sébastien  Desenne

Avec Sophie Bienaimé et  les cavalières du Musée du Cheval  : Christina Garcia-Rios, Elodie Jacquet, Nathalie Lecoultre, Morgane Michot, Mathilde Pouteau et Caroline Vitry.

>> Télécharger le programme

Ce contenu a été publié dans Festivals et manifestations culturelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *