Aidez-nous à sauver le châtaignier …

Le cynips du châtaignier

Le cynips du châtaignier

Aidez-nous à sauver le châtaignier en allant sur www.salvemuicastagni.org ou par chèque à GRPTCMC, Hameau de Serrala 20230 San Giovanni di Moriani.

Vos dons permettront de financer l’achat de Torymus Sinensis, le prédateur naturel du cynips !


La FREDON Corse a découvert le Cynips – parasite du châtaignier – en Haute Corse en juin 2010. Depuis le Cynips a progressé de façon fulgurante.
Au 25 juin 2013, 161 communes prospectées sont impactées par le Cynips. Cette liste n’est pas définitive malheureusement !
Qu’est ce que le Cynips ?
Le Cynips du châtaignier ou Dryocosmus kuriphilus (Yasumatsu, 1951) est un ravageur spécifique du châtaignier.
Les femelles possèdent une reproduction par parthénogenèse thélytoque : Elles se reproduisent, sans accouplement avec des mâles et ne donnent naissance qu’à des femelles.
1 femelle de Cynips pond 100 œufs !
Le Cynips provoque une perte de récolte de 80% à 100% de châtaigne !
Elle attaque toutes les espèces de châtaigniers : Castanea seguinii et mollissima (Chine), Castanea crenata (Japon), Castanea dentata (Etats Unis), Castanea sativa (Europe) ainsi que leurs hybrides.
Comment lutter contre ce parasite ?
Actuellement nous n’avons qu’un seul moyen de lutte : le Torymus sinensis.
Cette lutte, biologique, consiste à lâcher dans les zones infestées, un micro-hyménoptère, parasite du Cynips: le Torymus sinensis passe l’hiver au stade larvaire dans les galles sèches de Cynips qui sont restées accrochées aux arbres.
Au printemps, lorsque les galles de Cynips se forment, les adultes de Torymus sinensis émergent, s’accouplent et les femelles pondent dans les galles de Cynips.
1 femelle de Torymus sinensis pond 70-80 œufs!
Situation au niveau régional
La campagne castanéicole 2012 a été marquée par les premières pertes de récolte liées au Cynips ! En effet dans la région du Nebbiu et de l’Altu di Casacconi, 10 producteurs de farine de châtaigne corse sous AOP n’ont pu récolter de châtaignes. Pour eux, le revenu castanéicole a été tout simplement réduit à zéro !
L’estimation pour la campagne castanéicole 2013 est catastrophique puisque plus de 20 producteurs de farine de châtaigne corse ne récolteront pas !
De quels moyens disposons nous?
Aujourd’hui, le Groupement Régional des Producteurs de Châtaigne et Marrons de Corse lance une souscription dont le seul objectif est de réunir environ 50 000€ pour permettre de réaliser une 100e de lâchers de Torymus sinensis (1 lâcher = 100 femelles et 50 mâles/ 1 lâcher coûte environ 500€), sur l’ensemble des communes impactées par le Cynips, au printemps 2014.

Pour cela nous avons lancé une souscription dont l’objectif est de réunir cette somme sur le site www.salvemuicastagni.org
Nous souhaiterions communiquer largement cet été afin de sensibiliser un maximum de personnes et pour lutter contre ce fléau nous avons besoin de l’aide de tous,  le châtaignier est l’arbre emblématique de notre patrimoine gastronomique et historique, il est la clé de voute de l’économie de montagne et le « poumon » de la Corse!
Ces lâchers en 2014 viendront accentuer les actions en cours:

1) Prospection sur les territoires castanéicoles
2) Connaissances et suivi du Cynips
3) Acclimatation du Torymus sinensis
4) Mesures de soutien pour les producteurs pour inciter leurs maintiens dans les territoires alors que la récolte sera anéantie! en attendant un retour de la production avec la diffusion du Torymus sinensis!
Pour ce faire la Région ( l’ODARC) et les Conseillers Généraux 2A et 2B soutiennent ces actions et les Chambres d’Agriculture de Haute Corse, Corse du Sud, la FREDON, l’AREFLEC, le Civam BIO travaillent en étroite collaboration avec le GRPTCMC! L’Etat, via Franceagrimer, soutient aussi les actions d’animation et de dynamisation.
Néanmoins si nous tardons, les conséquences du Cynips sont catastrophiques:
* Abandon de la châtaigneraie productive (environ 600ha en AOP) et tous les investissements depuis 20ans: bâtiments, équipements, parcelles rénovées, pistes……
* Perte de la production de farine de châtaigne corse pour les professionnels mais aussi impact sur l’ensemble du secteur de l’agroalimentaire et de la restauration: en effet le produit est de plus en plus utilisé pour ses qualités gustatives et nutritionnelles (la farine de châtaigne est exempt de gluten !)
* Diminution de la production de miel Corse de châtaigneraie et perte de la typicité de ce miel si caractéristique. Il faut savoir que le miel de la châtaigneraie représente 1/3 de la production de miel corse sous AOP.
* Perte de la caractéristique gustative et qualitative de la charcuterie corse qui a obtenu son AOC dernièrement. Perte de la ressource alimentaire pour différents élevages.
* Pour finir le volet environnemental: risque de voir disparaître la châtaigneraie actuelle. Lorsque le Cynips impacte complètement l’arbre (en deux ans!), son feuillage est très clairsemé, il ne peut plus faire sa photosynthèse correctement, il se met donc en pause (et est donc affaibli). Dans cette situation, une année de sècheresse serait fatale pour l’arbre ! Mais aussi la faune et la flore spécifique de la châtaigneraie !
Il est donc de notre responsabilité 
de citoyens, de professionnels, d’élus, d’association de s’unir pour que nos territoires ruraux, déjà si affaiblis, ne connaissent un dernier cataclysme économique, patrimonial et environnemental !

Ce contenu a été publié dans Producteurs et artisans, Protection de l'environnement, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *